Résumé du wébinaire de Richard Haddad 25 mars 2020

MICROBIOTE
publié le 040420 | par Emmanuelle Rallet
source

Le microbiote
La découverte du microbiote comparable à la découverte de l'Amérique.
Le microbiote intestinal est un des microbiotes du corps humain. C'est le plus représenté en quantité de bactéries qui le composent. C'est un organe indispensable. Il fonctionne comme un 6ème sens. Les bactéries du microbiote intestinal sont localisées dans le colon.
Le microbiote agit localement en fabriquant de petites molécules comme les acides gras à courte chaîne, des vitamines, des hormones ou encore des neurotransmetteurs pour communiquer avec le cerveau. Il a aussi un impact sur tout l'organisme.
' Renforcement du système immunitaire
' Fonctionnement du cerveau, du foie, des reins, de la peau, du vagin'
' Influence le taux de lipides sanguins circulants
' Production de vitamines et d'hormones
Il est important de maintenir un microbiote en bon état pour éviter la prolifération d'agents pathogènes opportunistes qui sont souvent à l'origine de multiples dysfonctionnements. Comment '
' En limitant la prise d'antibiotiques
' En consommant des probiotiques et surtout de prébiotiques
' En ayant une alimentation variée et riche en aliments fermentés et source de fibres
' En maintenant un poids sain
' En ayant une activité physique adaptée
Dans le corps humain, 10 % des gènes sont humains, 90 % des gènes sont bactériens.

Les probiotiques
Les probiotiques sont des bactéries vivantes qui correspondent aux bonnes bactéries du microbiote. Ils sont présents naturellement dans les aliments fermentés comme les yaourts ou la choucroute. Ils sont aussi disponibles en compléments alimentaires. Choisir ceux qui ne contiennent que des bactéries et de plusieurs souches différentes, si possible enrobés car autrement ils ne résistent pas à l'acidité de l'estomac.
Il semblait intéressant de recommander la consommation de probiotiques avec l'espoir que ces bactéries « amies » s'implantent dans le microbiote. Or les conclusions de ISAPP indiquent que ce phénomène ne se produit pas et que le seul intérêt est que ces probiotiques peuvent éventuellement servir de nourriture aux bactéries du microbiote. Et donc agir comme des prébiotiques !

Les prébiotiques
Les prébiotiques sont des composés végétaux non décomposés dans l'intestin qui servent de nourriture aux bactéries du microbiote. Selon l'ISAPP, les prébiotiques modifient la composition du microbiote en favorisant les bonnes bactéries.
Les prébiotiques sont des fibres alimentaires solubles présentes dans certains légumes, dans quelques fruits, dans l'enveloppe de certaines céréales, dans certaines épices et dans des levures.
L'effet des prébiotiques est avant tout d'avoir un microbiote et un système digestif particulièrement efficaces. Ceci permet de soulager un grand nombre de maladies comme l'obésité, le diabète ou la cirrhose.
Une alimentation riche en aliments source de prébiotiques permet d'en ingérer environ 5 g par jour ce qui est suffisant pour entretenir un microbiote déjà en bon état. En cas de dysbiose, des doses plus importantes (15 à 25 g) sont nécessaires pour retrouver un bon microbiote. Pour cela, il est recommandé de prendre des prébiotiques en complément.
Des mélanges de prébiotiques commencent à être disponibles sur le marché Ils sont composés d'extraits de parties de végétaux très concentrés en prébiotiques. Les principales fibres prébiotiques sont les FOS (fructo-oligosaccharides), les GOS (gluco-oligosaccharides), l'inuline. L'utilisation de ces compléments laisse entrevoir des résultats très prometteurs.

Pour en savoir plus, regoignez l'Ecole Pratique du Microbiote

Services du Dr Richard Haddad | Paris, France | designed and powered by myShap.com
Services du Dr Richard Haddad | Paris, France | designed and powered by myShap.com
Services du Dr Richard Haddad | Paris, France | designed and powered by myShap.com
LANGUES