tout savoir sur le gluten

DIÉTÉTIQUE
publié le 170620 | par Xavier Kern, Med in Nature | mis à jour le 180620
source → lien web

L'on parle beaucoup de gluten, l'intolérance classique, l'aspect inflammatoire et l'atteinte auto-immune du gluten sur différents tissus, dont la maladie coeliaque, le gluten est loin d'être un effet de mode.

L'atteinte auto-immune

Il existe 3 marqueurs sanguins différents pour indiquer une atteinte auto-immune lors de la consommation de gluten. Ce sont les anticorps anti-transglutaminase 2, 3 et 6:

Les transglutaminase 2 indiquent principalement une atteinte au niveau des intestins (1), et donc une probable maladie coeliaque, maladie de Crohn, colite ulcérative
Les transglutaminase 3 indiquent plus spécifiquement une atteinte au niveau de la peau (2) (certaines maladies peuvent y être associées comme le psoriasis).
Quant au transglutaminase 6, ils indiquent une atteinte au niveau du système nerveux (3) et donc du cerveau (comme les ataxies cérébrales mais toutes les maladies neuro-dégénératives également, SEP et autres).

Qu'est-ce que cela signifie' Cela veut dire qu'à chaque fois qu'une personne va consommer du gluten, son système immunitaire va réagir au contact du gluten et attaquer les différents tissus, comme les intestins, et/ou la peau, et/ou le système nerveux. En effet, la structure moléculaire du gluten a des similitudes avec la structure moléculaire de certains tissus, comme les intestins, peau, et système nerveux.

C'est ce que l'on appelle le mimétisme moléculaire. Dans l'illustration ci-dessus, nous voyons bien les similitudes moléculaires entre la gliadine et le cérébellum (une partie du cerveau). Ceci explique alors que lors de la consommation de gluten, le système immunitaire va attaquer le cérébellum également.

Voici un exemple plus concret pour bien comprendre ce que cela signifie. Un patient arrive dans mon cabinet avec une anxiété importante. L'on fait un bilan clinique complet et je l'oriente vers un test de l'Array 3X de Cyrex pour mesurer son intolérance au gluten. Les transglutaminases 6 sont positifs, donc cela indique une atteinte au niveau du système nerveux lors de la consommation de gluten. Cela colle bien avec son dysfonctionnement du système nerveux et son anxiété. Le patient est alors mis sous un régime strictement sans gluten (l'aspect strict est primordial car chaque consommation, même très légère, entraîne une réaction du système immunitaire), ainsi que sous certains compléments alimentaires. Après plusieurs semaines, le patient indique une nette amélioration de son anxiété, et après plusieurs mois il peut revivre normalement. Il se dit alors qu'il va retester le gluten et voir ce que cela donne. Il en consomme un peu, et plusieurs semaines plus tard il ressent à nouveau une très forte anxiété, qui ne se calmera qu'après plusieurs semaines, à nouveau, sans gluten. L'explication est que, du fait des transglutaminases 6 positifs, chaque consommation de gluten, entraînera une attaque du système immunitaire sur le système nerveux et déclenchera de l'anxiété chez ce patient. La seule possibilité est donc d'avoir un régime strict sans gluten, car une atteinte auto-immune ne peut pas se guérir à l'heure actuelle, mais uniquement se contrôler.

L'aspect inflammatoire

Même si un examen sanguin ne révèle pas d'intolérance au gluten, le gluten reste très inflammatoire, notamment pour certaines pathologies. En effet, l'inflammation qu'il provoque, peut atteindre la thyroïde, les articulations, le système nerveux et en gros tout tissu. Cette inflammation va provoquer un dysfonctionnement du tissu, et dans le cas de la thyroïde, par exemple, accentuer l'hypothyroïdie. Il est donc important de différencier l'intolérance d'un aliment et son aspect inflammatoire. L'intolérance va accentuer encore plus l'inflammation, et potentiellement détruire les tissus (dans le cas d'une atteinte auto-immune). Mais, sans intolérance, l'aliment peut être inflammatoire dans certaines pathologies et il faudra donc aussi l'éviter strictement pour éviter toute réaction du système immunitaire.

Les examens possibles

Il existe 36 marqueurs pour mesurer l'intolérance au gluten de façon très précise. Le laboratoire Cyrex* propose donc tous ces marqueurs.

Encore une fois en France, nous ne sommes pas gâtés par les tests disponibles. Il existe un seul test que l'on peut faire dans tous les laboratoires, et ce sont les anticorps anti-transglutaminase 2, principalement uniquement les IgA. Cependant certains laboratoires vont aussi mesurer les IgG. L'on mesure donc, en France, uniquement la possibilité d'avoir une maladie coeliaque, et c'est tout. 1 seul marqueur sur 36 est mesuré, des fois 2 si l'on est chanceux. Impossible donc de conclure, si le résultat est négatif, que vous n'êtes pas intolérant au gluten. C'est bien plus compliqué que cela.

Services du Dr Richard Haddad | Paris, France | designed and powered by myShap.com
Services du Dr Richard Haddad | Paris, France | designed and powered by myShap.com
Services du Dr Richard Haddad | Paris, France | designed and powered by myShap.com
LANGUES