Choline et microbiote

MICROBIOTE
publié le 240520 | par Emmanuelle Rallet | mis à jour le 160620
source → lien web

La choline est un alcool aminé initialement appelée vitamine B4. Elle est synthétisée par le foie mais trop souvent en quantité insuffisante pour couvrir tous les besoins.

Choline et microbiote
Les besoins journaliers en choline sont estimés à 500 mg. Ils dépendent de la population bactérienne du microbiote. En effet, une mutation d'Escherichia Coli entre en compétition avec les hôtes de la choline et entraîne sa carence même si l'apport nutritionnel est suffisant. Cela se produit en cas de colonisation bactérienne chronique de l'intestin grêle (CBCG = SIBO). Ce syndrome de surcharge bactérienne dans l'intestin impacte fortement la biodisponibilité de la choline mais aussi d'autres micronutriments comme le fer et la vitamine B12. Il est donc primordial de le soigner.
Cette surcharge bactérienne dans l'intestin modifie le métabolisme bactérien qui va monopoliser la choline et la convertir en TMA (triméthylamine). Ce TMA sera ensuite oxydé dans le foie en TMAO (N-oxyde triméthylamine). Or le TMAO est très souvent associé à un risque élevé de maladies cardiovasculaires.
Le TMA n'est absorbé que dans l'intestin grêle donc il ne provient que de la transformation de la choline en cas de SIBO. De plus, une faible concentration en choline sérique est souvent observée en cas de TMAO élevé et inversement. D'où la déduction que les personnes avec un TMAO élevé ont probablement une forme de SIBO.
Si le microbiote utilise la choline, ce sont toutes les fonctions de choline qui ne pourront pas être assurées correctement avec des conséquences sur la santé plus ou moins graves.

Les rôles de la cholin
La choline est un élément essentiel des phospholipides qui composent la structure des membranes cellulaires.
Elle est un précurseur de l'acétylcholine, neurotransmetteur qui joue un rôle dans la mémoire, les rythmes circadiens et le contrôle musculaire.
La choline entre dans la composition de la sphingomyéline qui se trouve dans la gaine graisseuse entourant les fibres nerveuses et améliore la conduction des impulsions électriques.
Elle est indispensable au transport des graisses et du cholestérol à partir du foie. La choline diminue l'accumulation des lipides dans le foie. Une carence peut conduire à une stéatose hépatique non alcoolique.
La choline est une source importante de groupes méthyle. L'ajout de groupes méthyle à la structure de l'ADN peut activer ou désactiver des gènes et ainsi influencer l'épigénétique. Des changements dans la méthylation de l'ADN sont associés au cancer, au vieillissement, aux troubles cognitifs, à l'athérosclérose et aux maladies auto-immunes.
En association avec le glutathion, elle est un excellent antioxydant.
Sa carence pendant la grossesse pourrait être à l'origine de troubles de l'apprentissage de l'enfant persistant toute sa vie.

Sources de choline
Elle est présente dans les graisses animales, le jaune d'oeuf et certains végétaux. Les meilleures sources sont l'oeuf, le foie, la viande de boeuf, les poissons gras, les fromages au lait cru, les graines de tournesol ou de courge, les amandes et les choux.
La choline d'origine animale a une plus grande biodisponibilité.
La lécithine aussi appelée phosphatidylcholine fournit une grande partie de la choline utilisée par l'organisme.

Pour résumer
La choline est un nutriment impliqué dans de multiples fonctions essentielles de l'organisme. Il est important de veiller à un apport suffisant par l'alimentation et d'éviter qu'elle soit monopolisée par le microbiote notamment en cas de SIBO.

Services du Dr Richard Haddad | Paris, France | designed and powered by myShap.com
Services du Dr Richard Haddad | Paris, France | designed and powered by myShap.com
Services du Dr Richard Haddad | Paris, France | designed and powered by myShap.com
LANGUES